Saint-Clair-de-Montfroc, 1500 ans d’histoire et toujours des choses à nous dire !

Saint-Clair-de-Montfroc, 1500 ans d’histoire et toujours des choses à nous dire !

 

Pendant plusieurs décennies, l’église Saint-Clair de Montfroc, dans la vallée du Jabron, a été oubliée. Abandonnée au profit de la chapelle du hameau de la Bégude, elle connaît depuis quelques mois une nouvelle vie. Depuis janvier 2020, le chantier de rénovation est entré dans sa phase active, mais il a fallu auparavant redécouvrir son histoire.

 

L’église, isolée et située à flanc de montagne, bien exposée au soleil et faisant face à la crête de la montagne de Lure,  est encore aujourd’hui entourée d’un cimetière à la fois discret et simple, comme on en trouve de nombreux dans les Baronnies provençales. On y trouve des sépultures modestes, des caveaux familiaux et même la tombe d’une famille qui s’affiche « tous libre penseur ». La présence d’un cimetière ici n’est pas un hasard. L’histoire funéraire de l’église a, en effet, été remise en lumière à la faveur de la découverte fortuite d’une tegulae (tuile plate à rebord fabriquée dans le monde romain et jusqu’au XIIe siècle). En effet, après un sondage demandé par le Service régional de l’archéologie Auvergne-Rhône-Alpes et réalisé par l’INRAP, il a été possible de retrouver plusieurs phases d’inhumation, donc la plus ancienne est datée des VIIe-VIIIe siècles. Ainsi, depuis 1500 ans au moins, on y a enterré et pratiqué le culte des morts.

A la faveur de quelques recherches en archives, on a aussi repéré plusieurs actes anciens concernant le prieuré de Montfroc qui était rattaché, à la fin du XIVe siècle, à l’abbaye de Cluny et plus proche d’ici au prieuré de Lagrand, comme le montre un acte d’arrentement (location) des biens et des revenus du prieuré Saint-Etienne de Montfroc de 1398.

Mais la restauration d’un tel édifice est aussi une aventure humaine de passionnés bien vivants ! C’est ainsi, qu’est créée, en 2014, une association, Sauvegarde de Saint-Clair. Il a fallu débarrasser les gravats accumulés depuis des décennies, protéger et remiser le mobilier. Avec la commune, propriétaire des lieux, il s’est agi de sensibiliser les élus et les financeurs, Département de la Drôme en tête, mais aussi la Fondation du Patrimoine ou le Parc naturel régional. Des architectes ont été choisis, le projet finalisé et les financements obtenus.

Depuis le mois de janvier dernier, les travaux ont commencé. Les murs ont été décroûtés. Les piliers ont été dégagés. Les archéologues ont pu faire une première campagne de relevés photographiques, destinée à disposer d’une modélisation 3D de l’église. Ils vont compléter ce travail par des relevés d’archéologie du bâti. L’objectif est de mieux saisir les différentes phases de construction de l’édifice, entre le XIe et le XIXe siècle. Avec l’épisode de COVID 19, les travaux ont été suspendus, mais ils viennent de reprendre pour deux mois. La première phase sera terminée en octobre prochain, après un mois de suspension en août.

 

Alors, au cours des prochaines semaines, si vous venez de Montbun, de Séderon ou de Sisteron, n’hésitez pas à faire un petit détour, depuis le village de Montfroc pour vous rendre à l’église Saint-Clair, au-dessus du hameau des Anières, afin d’y découvrir l’édifice, la vue sur Lure, son cimetière et avant d’y rentrer à l’automne prochain !

 

Découvrir l’église de Montfroc en image :

Vous pouvez aussi aider financièrement à la restauration de l’édifice en participant à la souscription de la Fondation du Patrimoine

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×