Les voeux 2024 de la Présidente : un appel à l’engagement et à la solidarité pour préserver notre territoire

A l’occasion de la traditionnelle cérémonie des vœux, Nicole PELOUX, présidente du parc naturel régional des Baronnies provençales a adressé un message de convivialité, de responsabilité, de solidarité et d’espoir pour l’année à venir. Dans son discours, la présidente du Parc a également appelé à une prise de conscience collective face aux défis environnementaux actuels : « devant le constat d’une globalisation et d’une uniformisation des modes de vie et de pensée qui engendre l’indifférence et l’individualisme, qui de fait affaiblissent le lien social et donc la cohésion sociale, le Parc, parce qu’il poursuit un but commun et partage des valeurs communes inscrites dans la Charte, constitue un rempart à ses dangers« , a-t-elle affirmé.

Pour 2024, la Présidente du parc naturel régional des Baronnies provençales a souligné l’importance de la responsabilité des humains entre-eux. Elle a particulièrement pointé à cet égard la solidarité à l’égard les agriculteurs et éleveurs. La responsabilité des humains à l’égard du reste du vivant et la responsabilité collective à l’égard du Parc : lui donner les moyens de poursuivre son action d’une part et s’y impliquer le plus possible notamment dans ses chantiers transversaux (évaluation à mi-parcours de la Charte et définition de la feuille route 25-27 par exemple). “Nous avons pris collectivement la responsabilité en 2015 de créer un Parc naturel régional, nous devons assumer cet engagement et lui assurer un bon fonctionnement”, rappelle Nicole PELOUX. “L’année 2023, a été pour tous une année difficile. Une année qui a vu s’envoler les coûts de fonctionnement : coûts de l’énergie, augmentation du point d’indice, complication de certaines réglementations, baisse des subventions… Ce qui a eu pour conséquence de fragiliser d’autant la capacité d’autofinancement et ce malgré une gestion rigoureuse et des dépenses maîtrisées. Alors je peux vous dire avec une grande fierté que nonobstant cette fracture, le Syndicat mixte du Parc a honoré ses engagements et a assumé pleinement sa part de responsabilité en mettant en œuvre les cinq grands services qu’il vous apporte, c’est-à-dire l’ingénierie technique aux communes et aux partenaires en matière de restauration du patrimoine, du paysage, de l’environnement et des énergies renouvelables. Le portage de dispositifs contractuels qui permettent au territoire d’accéder à des financements auxquels sans le Parc il n’aurait pas accès. L’animation du dialogue et de la médiation territoriale, la mission d’information, de sensibilisation et d’éducation des publics, la conduite des démarches d’innovation et de prospective fondées sur la connaissance partagée du territoire et de ses richesses”.

La Présidente a également mis en avant les réalisations remarquables de l’année écoulée, “en 2023, le Syndicat mixte n’a pas chômé !“ et a tenu à remercier les partenaires locaux et régionaux tout en se projetant dans l’année à venir : “ Pour 2024, nous assurons avec la même énergie et la même volonté, malgré les incertitudes, notre part de responsabilité dans l’engagement fort qui est le nôtre pour accompagner dans leur projet tous les ressortissants de notre territoire. Et en premier lieu, les communes, mais aussi les socioprofessionnels, les habitants, la communauté éducative et les autres. Leur accompagnement est caractérisé par le déploiement de nos ingénieries que nous voulons utiles, innovantes et responsables dans les domaines privilégiés de la charte, à savoir le paysage, l’énergie, l’environnement, l’alimentation…, qui sont, je le rappelle, le socle de toutes nos actions.” 

Et de conclure sur un vœu de responsabilité collective : “Je vous conjure de donner les moyens au Syndicat mixte du Parc et notamment financiers pour qu’il continue à accomplir les missions que vous lui avez confiées. En choisissant de créer un Parc naturel régional, vous vous êtes engagés sur la voie de la responsabilité pour prendre soin de nos patrimoines naturels, culturels, paysagers et de nos ressources les plus fragiles. A l’heure où nous devons porter les transitions majeures qui s’opèrent, plus que jamais le parc naturel régional des Baronnies provençales se révèle l’instrument approprié.” 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×