Paul Urtin, photographies en vallée de l’Oule, 1892

Dans la décennie 1890 et les premières années du XXe siècle, le peintre Paul Urtin (1874-1962), originaire de La Motte-Chalancon, se met à photographier les alentours de sa maison familiale
entre Oule et Eygues. Entre le 3 juillet et le 31 aout, trois expositions à Chalancon, La Motte-Chalancon, et Cornillon-sur-l’Oule permettront de découvrir des Baronnies provençales aujourd’hui oubliées.

Ces événements ont été rendus possibles grâce à la conjonction des bonnes volontés. D’abord celle des descendants de Paul Urtin qui sont encore propriétaires de sa maison familiale du peintre, ensuite à celles du Club Sportif et Culturel Mottois et de Chantal Sartorio du « Cellier de Cornillon qui ont lancé l’idée d’une triple exposition, à celle des trois communes concernées qui ont accompagnées le projet et enfin à celle du Département de la Drôme et de la Région Auvergne- Rhône-Alpes qui ont accepté de financer le projet.

A partir des années 1880, la photographie n’est plus alors l’affaire des seuls professionnels. Des amateurs éclairés peuvent s’y consacrer grâce à l’invention et au perfectionnement de la plaque
argentique sèche au gélatino-bromure d’argent par le britannique Maddox et les frères Lumière, de Lyon.
Désormais il est possible de saisir des instants fugaces et de se déplacer avec sa chambre photographique dans des territoires inexplorés par les chasseurs d’images. Au final, ce sont ainsi une
cinquantaine de photographies qui, dans ces trois lieux, évoquent des Baronnies provençales d’antan, où la forêt était moins présente, où les bœufs n’avaient pas été remplacés par les tracteurs, où les diligences partaient à l’heure et où les villages étaient animés par des foires qui rassemblaient le plus grand nombre, femmes, hommes et animaux. Au gré des images, on y devine aussi les loisirs d’une famille aisée qui, lors de ses vacances, prend du temps à se photographier et part en excursion au Pas des Ondes ou à Pommerol. Elle y recherche, grâce au pittoresque paysager, le saisissement face à une nature qu’on parvient désormais à dompter. Ces images nos parlent aussi d’un monde qui est en train de disparaître avec la « fin des terroirs ».

A Cornillon-sur-l’Oule, au « Cellier de Cornillon, les visiteurs pourront également possible de découvrir certaines des toiles de Paul Urtin dont certaines sont toujours conservées par la famille. Expositions dans les mairies de Chalancon, et de Cornillon-sur-l’Oule ainsi qu’à l’ancienne poste de La Motte-Chalancon (située place du Pont), le lundi de 10 heures à 13 heures et du mercredi au dimanche après-midi, de 15 heures à 19 heures.

Chalancon, France

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×