Même en hiver, les Baronniards n’ont pas peur du noir !

11 MAR. 2020 Afficher/Masquer la photo


Si les nuits sont fraîches, l’hiver reste un moment privilégié pour l’observation astronomique. Avec des nuits de 14 heures pour une partie de la saison, la voûte céleste qui nous est gracieusement offerte à observer au sein du Parc naturel régional des Baronnies provençales est d’une qualité rare, et ceci grâce à une météo favorable, mais aussi grâce à une faible pollution lumineuse.

Depuis 2017, dix communes du parc ont reçu le label « villes et villages étoilés » rejoignant ainsi le Palmarès des 374 communes labellisées en France. En 2020, dix communes vont tenter de rejoindre leurs grandes sœurs et participeront ainsi à la valorisation et à la protection d’un patrimoine céleste remarquable.

Fortes de leurs investissements sur la question de la mise en valeur de leur ciel nocturne, les dix communes peuvent se féliciter d’entamer par ce biais une démarche active. L’ANPCEN (Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturne) récompense les communes qui font de l’éclairage raisonné un objectif pérenne, car, outre la diminution de la qualité de l’observation astronomique, la pollution lumineuse a aussi des effets néfastes sur les espèces vivantes : la faune nocturne, la flore et la santé humaine.

Le Parc a engagé un véritable projet collectif autour de la valorisation du ciel nocturne et tous les domaines d’activité sont sollicités pour participer à sa bonne mise en œuvre, de l’énergie, aux activités économiques et touristiques, en passant par la biodiversité, la culture et le patrimoine. L’étude financée par la DREAL permettra ainsi de caractériser la qualité de la noirceur du ciel et de candidater à un label international de reconnaissance décerné par l’IDA (International Dark Sky Association). C’est une belle initiative pour fédérer les différents acteurs, qu’ils soient scientifiques, hébergeurs, accompagnateurs de moyenne montagne ou animateurs nature. Tous se font des passeurs essentiels auprès du grand public et participent à leur manière à ce grand projet ambitieux.

Avec un ciel comparable à celui du désert d’Atacama, le Parc naturel régional des Baronnies provençales dispose du plus grand nombre de professionnels de l’observation nocturne sur son territoire. En effet, ce sont trois observatoires astronomiques qui se sont implantés sur le territoire. À Vaison-la-Romaine et Barret-de-Lioure, deux associations sensibilisent le grand public. Quant à Moydans, un observatoire pointu accueille un astrophysicien qui effectue des recherches toute l’année. L’Observatoire des Baronnies provençales accueille ici scientifiques, curieux ou amateurs désireux de vivre une expérience en immersion totale au rythme des astrononautes. Marc Bretton qui en est à l’origine a à cœur de faire connaître son métier-passion, tout en proposant des séjours touristico-scientifiques qui marquent les esprits, même des plus rêveurs qui se retrouvent volontiers pour une soirée vertigineuse, la tête dans les étoiles. Ce n’est pas pour rien que son hébergement a été marqué « Valeurs Parc » !

Si la nuit porte conseil, notre conseil pour la nuit serait de s’empresser d’observer cette précieuse voûte !

Partager l'information...