Plongée dans l’intimité du Gypaète barbu

12 FEV. 2020 Afficher/Masquer la photo


Étienne Marlé, responsable du centre d’élevage de gypaètes d’Asters (le Conservatoire d’Espaces Naturels de Haute-Savoie) nous parle du comportement amoureux du Gypaète barbu.

Dès le début du mois d’octobre, le couple de rapaces aménage un nid en amenant des matériaux tels que des branches ou de la laine. C’est lors de ce temps de construction que se créent les liens affectifs et amoureux entre le mâle et la femelle : les oiseaux échangent des branches, jouent, construisent ensemble, interagissent… Si le couple n’est pas très soudé, chaque oiseau construit son propre nid.

Une fois le nid aménagé, l’accouplement a lieu au début du mois de novembre, parfois plusieurs fois par jour. La période où se produisent les accouplements est longue, mais cela fait partie de la construction du relationnel dans le couple. Il est difficile de savoir quel accouplement est celui qui a réussi, mais il est établi que l’ovogenèse (le temps entre l’accouplement et la ponte) est courte (quelques jours). La femelle pond un œuf, parfois deux espacés de quelques jours, et les accouplements peuvent se poursuivre même après qu’elle ait pondu.

Les œufs sont pondus au tout début de l’hiver, entre fin décembre et fin janvier. Une fois l’œuf pondu, il est couvé, alternativement par le mâle et la femelle, pendant 55 jours. A l’éclosion, le poussin est nourri par ses deux parents. Les comportements parentaux sont scrutés à la loupe pour anticiper si l’œuf ne reçoit pas les soins nécessaires. S’il y a un problème, l’œuf est retiré à ses parents, placé en couveuse et remplacé par un œuf en plâtre. Une fois éclos, il sera redonné à ses parents. C’est aussi en observant les comportements des oiseaux que les employés du centre d’élevage parviennent à mieux comprendre ce qui peut faciliter la reproduction du gypaète barbu.

Une fois l’œuf éclos, le poussin est donc confié à ses parents qui s’en occupent tous les deux. Là encore, les soins prodigués et l’attention portée par les adultes sont observés avec attention afin de pouvoir intervenir et récupérer le poussin pour le confier à un autre couple. Les poussins sont retirés de la volière à l’âge de 3 mois, pour être transportés sur leurs sites de réintroduction.

Partager l'information...