Pastoralisme dans les Baronnies provençales

24 FEV. 2020 Afficher/Masquer la photo


Dans les Baronnies provençales, le pâturage est dit extensif car les brebis vivent en extérieur au moins 8 mois dans l’année.

L’hiver et en intersaison, l’éleveur garde ses bêtes dans la vallée. Son troupeau pâture une végétation sauvage et diversifiée sur des pelouses, landes à genêts ou à buis, friches et sous-bois. Soumis à des fortes pentes, à des affleurements de cailloux et de sols nus, les formations végétales sont souvent réduites et les ressources fourragères affaiblies par les grandes sécheresses estivales. Par leur étendue, les parcours et les estives apportent cependant une sécurité indispensable à l’alimentation des troupeaux et permettent une précieuse économie de foin.
Et, quand arrive l’été, l’éleveur transhume vers des pâturages en d’altitude.

Si certains éleveurs des Baronnies pratiquent la grande transhumance dans les Alpes, la plupart font transhumer leur troupeau sur de petites distances et pour gagnent les estives locales. L’élevage dans les Baronnies provençales est donc dit « sédentaire transhumant ».

Partager l'information...