À vos souhaits

31 JAN. 2020 Afficher/Masquer la photo


Qu’on se le dise, les fêtes sont terminées. Finis les cadeaux, les moments conviviaux en famille ou entre amis… Si le mois de janvier rime trop souvent avec morosité, il y a au sein du Parc des Baronnies provençales des trésors naturels qui pourraient nous aider à franchir le cap sans virer dans la déprime.

Ouvrez les fenêtres de la maison, inspirez, et prenez un peu de vitamine D offerte ici si généreusement par l’astre des astres en toute période de l’année. Si on ajoute à cela quelques plantes aromatiques et médicinales endémiques aux propriétés antifongiques, antivirales et antibactériennes, alors plus aucune excuse pour tomber du côté obscur ! La sarriette des montagnes est probablement la plus puissante d’entre elles ; elle est à prendre en suivant les conseils avisés d’un médecin*. Le thym tujanol ou la monarde fistulosa pourront aussi faire l’affaire. Quant à la verveine citronnée, elle permettra de retrouver un peu de tranquillité tout en gardant du peps. Et si rien de tout cela n’y fait, alors il n’y a plus qu’une solution : rencontrer Remy Margiela. Une conversation passionnée à ses côtés permettra de reprendre goût à la vie !

Remy Margiela est un producteur d’huiles essentielles, d’hydrolats et d’eaux florales à Valréas (ville-porte du Parc) et aux Pilles. En cette période de l’année, nous le croisons en pleine distillation de romarin. Dans son atelier au fond d’un champ d’olivier, de vigne et d’herbes, ça fume, et ça parfume ! Paysan, il est aussi artisan et ne conçoit son métier sans une certaine exigence : « On ne peut produire de l’huile de qualité si on ne sait pas cultiver les plantes ». C’est avec l’Occitane en Provence qu’il commence à travailler la verveine. Rapidement la qualité de sa production lui permet de varier ses cultures, et de commencer à découvrir de nouvelles plantes telles que la menthe poivrée, le géranium ou la rose. Puis au fil des ans, viennent les immortelles, la sarriette, ou le calendula, sans oublier la lavande, le thym et le romarin, sans lesquelles un producteur de PPAM en Drôme provençale ne serait pas tout à fait digne de ce nom !

Rémy Margiela rayonne, tant et si bien qu’il permet à toute la Drôme provençale de diffuser son énergie ! Le Parc des Baronnies provençales récompensera son labeur et sa manière bien à lui de valoriser l’image du territoire et du terroir qui l’anime. En février il recevra la marque Valeurs Parc. Ambassadeur parmi les ambassadeurs, il est très fier de ce lien qui se construit. Remy a toujours encouragé le Parc et ses actions. Se voir remettre une distinction, c’est une reconnaissance qui l’honore. Pour Rémy, le bio s’est imposé à lui naturellement. À terme, il envisage aller plus loin et passer en agriculture biodynamique. En attendant de réaliser son rêve, Rémy est un peu l’homme qui plante des arbres, le paysan attentif qui souhaite entendre les oiseaux chanter autour de ses cultures, voir les insectes butiner et batifoler pour permettre le cercle vertueux de la vie. Comblé par son métier passion, Rémy est un Drômois inspirant à souhait, une de ces rencontres qui vous prédit une année réussie. Et pour les chanceux qui suivent une formation au CFPPA de Nyons, ils auront la possibilité d’écouter le récit de son expérience, car la transmission bienveillante est aussi au cœur de son activité.

*il faut absolument suivre les conseils d’un professionnel pour toute utilisation d’huile essentielle

Partager l'information...