Locavores ? J’adore !

22 JAN. 2020 Afficher/Masquer la photo


Les projets « du champ à l’assiette » ont le vent en poupe dans les écoles locales. Parmi toutes les classes qui participent aux programmes d’éducation à l’environnement et au territoire cette année, 21 classes (sur 69) travaillent sur des projets de découverte de l’agriculture locale, du jardin et de l’alimentation en général.

Du côté de Laragne-Montéglin, ce sont pas moins de 8 classes qui se mobilisent en 2019-2020 : 5 à la maternelle, 3 sur l’école élémentaire. Les plus jeunes partent à la découverte des fermes locales à partir d’un thème : « la vache ». Au programme : ateliers de fabrication de fromages et de yaourts, lectures, visite de ferme avec la découverte du quotidien d’une éleveuse (Nathalie Welker à Villebois-les-Pins), filage de la laine et même la fabrication d’un plateau de fromage en osier !

Comme souvent, le succès de ce type de projet passe nécessairement par le terrain. En allant participer aux travaux de la ferme (les élèves devront aller garder les bêtes comme de vrais bergers !), les souvenirs et la compréhension du métier d’éleveur leur apparaîtront de manière totalement différente que s’ils avaient simplement écouté des explications en classe.

Cet aspect immersif est fortement encouragé par le Parc dans les projets proposés par les enseignants locaux. C’est une garantie d’implication de tous les élèves, pas seulement de ceux qui ont des facilités scolaires, mais aussi de ceux qui ont besoin de davantage manipuler, jouer, sentir et ressentir. Les visites de ferme ou la participation à des ateliers de transformation sont toujours des moments magiques, des temps forts des apprentissages parfaitement complémentaires des approches plus scientifiques ou académiques.

C’est également dans cet esprit que les petits laragnais des classes de CE1 et de CM2 vont travailler autour de l’alimentation. Là encore, les approches sont variées et originales :

  • étude des paysages pour y observer la marque des activités agricoles,
  • visite du marché pour rencontrer des producteurs locaux,
  • visite de la fromagerie de Laragne-Montéglin, d’un apiculteur, d’une ferme maraîchère, etc.
  • préparation collective d’un repas pour les parents d’élèves,
  • rencontre avec la nutritionniste d’une cuisine collective pour parler équilibre alimentaire.
  • et bien d’autres activités encore...

Là aussi, le projet Parc sert de fil conducteur tout au long de l’année pour travailler sur des thèmes voisins : le français ou la géographie, mais aussi l’éducation à la consommation, la sensibilisation au « bien manger », la découverte des métiers, etc.

Des projets complets et très riches qui, espérons-le, se concrétiseront également dans les cantines ! Le Parc accompagne pour cela les personnels des services de restauration collective souhaitant se perfectionner autour de menus locaux, sans viande ou limitant le gaspillage...

Miam ! C’est l’heure : « À TABLE ! »

Partager l'information...