Parole d'audacieux : "trouver des solutions pour assurer la pérennité du pastoralisme"

21 NOV. 2019 Afficher/Masquer la photo


Marc Vidal, éleveur à La Roche sur le Buis transhume chaque année avec ses 250 brebis. Il est impliqué dans de nombreux projets du Parc et oeuvre à trouver des solutions pour assurer la pérennité du pastoralisme.

A 1000 mètres d’altitude, sur la montagne de Banne, se trouve une roulotte d’un genre nouveau. Destinée à accueillir les éleveurs ou les bergers, la cabane pastorale permet d’être près du troupeau à chaque instant. Là-haut, ils bénéficient d’un confort qui n’est pas à négliger comparé aux cabanes rudimentaires qui leur servent d’hébergement dans bien des cas. Toilettes sèches, panneaux solaires, cuisine, douche, un poêle à bois, un frigo et des plaques au gaz vient agrémenter le confort de cette roulotte écologique.

Initié en 2017, ce projet de cabane pastorale a pu voir le jour grâce à un accompagnement du Parc des Baronnies provençales et de l’Association Départementale d’Economie Montagnarde (ADEM). En tant qu’éleveur, Marc en fait d’ailleurs bon usage. Il y héberge du mois de juillet au mois de septembre le berger salarié du groupement pastoral dont il fait partie. Mobile, la cabane sert également à d’autres groupements à Ballons, Saint-May, Buc et Verclause, là où la nécessité se fait ressentir.

A 59 ans, et malgré l’énergie déployée et l’amour du métier qu’il exerce, Marc Vidal reste préoccupé par la situation qu’il traverse et doute à chaque instant de la possibilité de continuer à poursuivre son activité à la Ferme du Théron. Chaque année, le loup fait des victimes au sein de son troupeau et ceux de ses confrères. La cabane pastorale est une réponse à cette menace. Elle permet aux bergers de rester près du troupeau à tout moment, de jour comme de nuit.

Marc, qui ne manque pas d’idées, et souhaite que ses animaux vivent ou meurent dans les meilleures conditions possibles, est actuellement investi sur une nouvelle mission, celle d’un abattoir autogéré et partagé avec d’autres éleveurs. Grâce à un tel engagement, les éleveurs souhaitent être responsables de leur production dans sa totalité et assurer une viande de qualité, qu’ils commercialisent tous en vente directe.

Partager l'information...