Intempéries et risques naturels en automne

09 NOV. 2019 Afficher/Masquer la photo


L’hiver approche et avec lui le froid, le gèle et peut être la neige si nous avons de la chance. Mais avant, nous devons passer par l’automne. Cette saison n’est pas seulement synonyme pour les Baronnies provençales de changement de couleur où les arbres passent du vert au rouge pour certains, au jaune pour d’autres. Les chutes de température sont alors accompagnées de chutes de pluie. Et les averses peuvent être de longue durée (plusieurs heures) et/ou très intenses (20 mm en 10 min). Nous en avons déjà eu un exemple à la mi-octobre.

L’automne, c’est la saison des crues, où nos belles rivières retrouvent enfin de la vigueur et le débit perdus depuis l‘été. Mais attention les crues peuvent être très rapides dans certains ruisseaux comme le Toulourenc, et très puissante comme l’Eygues et l’Ouvèze.

Alors, soyez prudents ! Certains passages à guet ne sont peut-être plus praticables en voiture et prendre le risque de le traverser vous vaudra sans doute un aller chez le garagiste. Des précautions peuvent également être prises lors de vos promenades avec votre animal à 4 pattes le long de ces cours d’eau, car la noyade est un risque non négligeable dans cette eau enfin réveillée.

Dans notre région montagneuse, la pluie s’associe souvent au vent. Et ce dernier n’a rien à envier aux averses. Des toits ou encore des portes de garage sont parfois arrachés. Une vérification vos faitières s’imposent ! Sans oublier les jouets des enfants qui peuvent parfois s’envoler de quelques mètres.

En voiture, les intempéries ont une autre dimension, on se sent souvent intouchable. La carrosserie et la ceinture de sécurité sont censées nous sauver en cas d’accident, elles doivent donc avoir cette même fonction en cas de pluies, vent, grêle. De plus il est difficile de mesurer l’intensité des précipitations derrière le pare-brise. Dans le doute, mieux vaut parfois rester chez soi.

Partager l'information...