Fossiles : des témoins du passé à préserver

15 OCT. 2019 Afficher/Masquer la photo


Quand se promène dans les Baronnies provençales, on peut être amené à découvrir des fossiles sur le sol. Un fossile est une partie, plus rarement la totalité, d’un animal (coquille, os, etc.) ou d’un végétal (graine, feuille, etc.) qui a été conservée dans la roche sédimentaire suivant des processus complexes. Ces roches sont anciennes à très anciennes et leur âge s’exprime souvent en millions d’années (= Ma).

Pour ce qui nous intéresse ici, nous pouvons commencer l’histoire géologique des Baronnies provençales il y a environ 240 Ma avec la formation d’un bassin marin. La mer (appelée mer vocontienne) s’est installée progressivement, puis au cours du temps, il y a eu des variations du niveau marin (régression versus transgression marines) et des changements climatiques (tempéré-humide versus chaud-aride). Ces modifications environnementales sont à l’origine des changements dans la nature des dépôts sédimentaires (tantôt argileux, tantôt carbonatés ; tantôt sableux) selon les époques et les régions. Ces sédiments se sont transformés au cours des temps géologiques en roches sédimentaires. Ce processus a permis également de conserver des témoins de la vie marine et de transformer des restes d’organismes en fossiles. C’est par exemple le cas des ammonites et des bélemnites (lointains parents du nautile et de la seiche actuels) que l’on trouve assez fréquemment dans les strates sédimentaires des Baronnies provençales. Il y a plusieurs dizaines de Ma, sous les effets de la formation des chaines de montagne Pyrénées puis Alpes, des reliefs se sont mis en place dans notre région et la mer vocontienne s’est progressivement retirée. Les reliefs créés par cette tectonique subissent une érosion qui va aussi contribuer à modeler le paysage que nous connaissons aujourd’hui.

Au sein du Parc naturel régional des Baronnies provençales, l’Espace Naturel Sensible du Serre de l’Ane sur la commune de La Charce constitue une référence internationale pour les géologues en tant que témoin du passage entre 2 étages géologiques (le Valanginien et l’Hauterivien). Ce site, gratuit et ouvert au public toute l’année, nous permet de nous plonger et de mieux comprendre l’environnement des Baronnies provençales il y a environ de 130 Ma. Des tables avec des moulages présentent les principaux types de fossiles ayant été trouvés sur le site.

Attention, même si le Parc ne recèle pas de réserves géologiques ou d’arrêtés préfectoraux de protection de géotope (soumis à une réglementation stricte), il n’en demeure pas moins que ces témoins de temps immémoriaux doivent être préservés. Dans notre cas, c’est la propriété du terrain qui entre en ligne de compte: une demande préalable d’autorisation doit être faite auprès du propriétaire (public ou privé).

Certains fossiles peuvent représenter un grand intérêt pour la science et nous apporter beaucoup d’informations. Grâce à l’étude des fossiles, le paléontologue peut proposer des reconstitutions des environnements anciens ou même donner un âge (datation relative) les strates sédimentaires. C’est pour cela qu’il est préférable et recommandé que toute découverte soit relayée auprès de scientifiques experts travaillant en lien avec le Parc.

Ouvrez grand les yeux, découvrez et respectez la nature dans laquelle vous évoluez.

Partager l'information...