Chérie prends tes affaires on part vers nos quartiers d’hiver !

04 OCT. 2019 Afficher/Masquer la photo


Quand on parle migration, on pense souvent aux oiseaux, aux tortues ou autres mammifères marins qui effectuent des centaines voire des milliers de kilomètres pour rejoindre leurs sites d’hivernage.

Mais saviez-vous que les amphibiens migrent aussi ? Peut-être avez-vous déjà vu des aménagements particuliers le long de certaines routes facilitant la traversée de nos amis grenouilles, crapauds, tritons ou salamandres leur évitant ainsi d’être écrasés lors du passage des véhicules ?

Les déplacements de ces espèces sont plus visibles au printemps lorsque les adultes quittent leurs lieux d’hivernage terrestres pour rejoindre leurs sites de reproduction aquatiques : on parle alors de migration « prénuptiale ». Ces trajets peuvent être limités (quelques mètres) ou éloignés (quelques centaines voire quelques kilomètres pour certaines espèces d’amphibiens). Ce qui peut nous paraitre peu alors que pour des animaux aussi petits, certains obstacles sont infranchissables ou leur demandent une forte dépense d’énergie pour les contourner, d’autres sont dangereux (routes, etc.). Sans compter sur les prédateurs qu’ils peuvent rencontrer à chaque instant !

La migration « postnuptiale » correspond, quant à elle, au trajet inverse des adultes qui vise à rallier les quartiers d’été ou domaines vitaux parfois éloignés.

À la fin de l’été, certaines espèces comme le Crapaud commun, facilement reconnaissable à ses yeux orange-rouge et sa pupille horizontale, effectuent une troisième migration, automnale, qui les amène vers leurs quartiers hivernaux.

La migration est déterminée par des processus hormonaux et les conditions environnementales (température principalement). Elle est basée sur un sens aigu de l’orientation elle-même étroitement liée aux sens (vue, odorat, et d’éventuels repères magnétiques). Il apparait même que certaines espèces d’amphibiens soient assez fidèles à leur site de reproduction.

Le reste de l’année, en dehors de la période hivernale et des pics de migration, vous pouvez observer occasionnellement des amphibiens qui se déplacent pour trouver leur nourriture ou de nouveaux abris, de nouveaux sites plus accueillants, car les leurs ont été détériorés, etc.

Nos amis les amphibiens sont protégés par la réglementation française. Ils sont importants dans nos écosystèmes. Respectons-les et préservons-les !

Partager l'information...