Les Mesures Agro-Environnmentales et Climatiques dans les vignes, c’est possible ?

12 SEPT. 2019 Afficher/Masquer la photo


Dans le Parc naturel régional des Baronnies provençales, des viticulteurs s’engagent pour préserver un bien commun : l’eau que nous buvons !

Par exemple, sur la commune de Saint-Maurice-sur-Eygues, un captage prioritaire a été défini par les services de l’Etat. Dans ce captage, l’eau est pompée pour permettre l’alimentation en eau potable du village. Des résidus de pesticides ont été trouvés et ont conduit à la mise en place d’un programme d’actions pour reconquérir la qualité de l’eau.

Des réunions ont été organisées par les services de l’Etat et la Chambre d’Agriculture pour informer les viticulteurs. Certains d’entre eux ont décidé de changer leurs pratiques.

C’est le cas d’Eric Françon, viticulteur et coopérateur à la cave de Saint-Maurice-sur-Eygues. Il a décidé d’arrêter l’utilisation d’intrants chimique pour désherber une partie de ses cultures et d’opter pour un désherbage mécanique. Pour cela, il a été accompagné par la Chambre d’agriculture et le Parc pour identifier les pratiques à adopter et bénéficier d’aides lui permettant de financer l’achat de nouveaux matériels.

Désormais, il emploie des engins, un intercep et une charrue vigneronne, pour désherber ses parcelles. Il pratique également l’enherbement de ses parcelles pour réduire l’érosion et faciliter le passage des engins après la pluie. Il participe ainsi à améliorer la qualité de l’eau potable.

Pour rendre visible l’engagement des producteurs en faveur d’une agriculture toujours plus vertueuse, le Parc a fait réaliser 5 clips pour recueillir le témoignage de ces agriculteurs. Découvrez celui d’Eric Françon ci-dessous.

Partager l'information...