À la rencontre des chauves-souris du Parc : le Grand rhinolophe

31 AOU. 2019 Afficher/Masquer la photo


Finissons aujourd’hui avec une espèce que l’on peut observer dans les greniers, caves et grottes… c’est le plus grand des 5 espèces composant sa famille : le Grand rhinolophe.

Il est massif et puissant (33 à 40cm d’envergure pour 15 à 34g). Ses ailes sont courtes et larges. Il n’a pas de museau mais un nez en forme de fer à cheval composé d'un appendice supérieur court et arrondi et d'un appendice inférieur pointu. Son pelage, peu foncé, est épais et assez long.

En hiver, on le retrouve assez facilement dans des gîtes souterrains naturels ou non et très humides (mines, carrières, caves, grottes). Ils sont très facilement reconnaissables pendus au plafond ou aux parois et enfermés dans leurs « ailes » pendant leur hibernation. En été, cette espèce se rencontre à la fois dans des cavités et des bâtiments.

Elle fuit les éclairages nocturnes (proches du gîte ou de ses terrains de chasse) ainsi que les monocultures et les zones urbanisées et préfère les pâturages entourés de haies hautes et denses par exemple. Elle chasse dans un rayon moyen de 2.5km autour de son gîte (max 6km), en une seule nuit, les individus peuvent parcourir une vingtaine de kilomètres ! La chasse à l’affût est une technique régulièrement utilisée par cette espèce. Il se nourrit de papillons de nuit, coléoptères (hannetons par exemple), etc. qu’il collecte lors de ses vols à très basse altitude ou très près de la végétation.

Les femelles se regroupent en colonie d’une centaine d’individus en moyenne (jusqu’à 600 individus en Auvergne-Rhône-Alpes) pour les naissances et l’élevage des jeunes. Que ce soit en hiver ou en été, on retrouve généralement les individus agglutinés en petits groupes ou essaims.

Cette espèce est menacée notamment par les travaux menés dans les bâtiments, la pollution nocturne, la fréquentation humaine dans les réseaux souterrains, l’agriculture intensive, les réseaux routiers denses.

A titre d’exemple, la Ligue pour la Protection des Oiseaux d'Auvergne-Rhône-Alpes a édité une brochure sur les chauves-souris dans les bâtiments. Cliquez ici pour la télécharger.

Partager l'information...