« Construisons » éphémère dans nos rivières !

10 AOU. 2019 Afficher/Masquer la photo


Comme vous pouvez le constater en ce moment, nos cours d’eau se réduisent comme peau de chagrin… moins d’eau, moins de débit… la période estivale est sensible pour tous y compris pour nos amis qui peuplent nos rivières : insectes, poissons, végétations, etc.

Avec la chaleur qui nous accable, les baigneurs, petits comme grands, souhaitent garder les pieds (voire plus) dans l’eau et construisent des barrages en galets pour augmenter de quelques centimètres cette précieuse ressource. Ce qui peut paraitre sans conséquence sur la nature qui nous entoure.

Ces barrages constituent en réalité de véritables obstacles pour la faune aquatique qui ne peut plus se déplacer. En outre, ils créent des zones d’eau où l’eau stagne et augmente fortement en température ce qui est défavorable à la faune et à la flore vivant dans nos rivières ; l’eau n’est plus courante, elle devient plus lente… alors que certains poissons notamment ont besoin de courant et d’eau bien oxygénée pour réaliser leur cycle biologique. Enfin, ces galets quelle que soit leur taille fournissent le gite (lieu de vie, zones de caches) et le couvert (alimentation) pour de nombreuses espèces (visibles ou non à l’œil nu).

Donc pour préserver la biodiversité et profiter longtemps de la beauté de nos rivières, évitez de construire des barrages ou déconstruisez ceux que vous pouvez découvrir au gré de vos ballades.

Partager l'information...