Une transhumance ouverte sur la montagne de Banne, une première pour le Parc des Baronnies provençales

11 JUIL. 2019 Afficher/Masquer la photo


Le Parc naturel régional des Baronnies provençales a organisé, avec la collaboration de l’ADEM (Association Départementale d’Economie Montagnarde, service pastoral de la Drôme), sa première transhumance ouverte au grand public ce lundi 8 juillet sur la montagne de Banne !

L’objectif de cette sortie : faire connaître et valoriser le pastoralisme. C’est Marc Vidal, éleveur à La Roche-sur-le-Buis, qui nous a accueillis pour suivre la montée en estive de son troupeau. Chaque année, début juillet, il conduit ses 250 brebis sur cette estive où la ressource en herbe est plus importante que dans ses près. Sur cette petite montagne sèche, un groupement d’éleveurs transhume un troupeau de brebis de juillet à septembre. Marc, Maud et Lionel ont constitué le groupement pastoral du Menon pour gérer la montagne de Banne durant 2 mois. Ce sont leur 450 brebis qui entretiennent ces milieux d’une riche biologique remarquable.

Les 20 participants ont été accueillis dès l’aube. Autour d’un café, Marc Vidal a rappelé l’importance de cette journée pour lui. Dans son métier, il a trois grands moments cruciaux par an : l’agnelage, la tonte des moutons et la transhumance. C’est dire l’importance et la singularité de cette journée. Son engagement et son stress étaient palpables. Malgré tout, il a souhaité ouvrir le suivi de son troupeau dans la montée en estive.

Vers 4h30, les participants ont entamé la marche, dans la nuit, les pieds sur terre et la tête dans les étoiles. Guidés par des lampes frontales, ils ont suivi le troupeau guidé par Marc. Durant cette randonnée, Marie Cabrol de l’ADEM et Marion Maréchal du Parc des Baronnies provençales ont expliqué l’importance du pastoralisme et ont donné quelques clefs de compréhension du pastoralisme.

Et après plus de 4 heures de montée, le groupe a atteint le sommet de la montagne de Banne. Ils ont notamment vu la cabane pastorale mobile, une sorte de roulotte que le Parc prête aux éleveurs pour y accueillir le berger. Après la pause déjeuner (vers 10h30 !), les brebis étant en train de se chômer, Marc a amené le groupe jusqu’au sommet de la montagne : panorama grandiose sur les Alpes et les vallées des Baronnies provençales ! La redescente s’est fait sous un soleil de plomb, mais fort heureusement, un bus nous est venu chercher tout le monde au pied de la montagne et les a ramené au point de départ, évitant de marcher sur la route sous une chaleur écrasante.

Les 20 participants se sont dits ravis de cette expérience et chacun est reparti chez soi pour faire une petite sieste !

Partager l'information...