Et quand il fait beau ? On pose des panneaux !

08 JUIL. 2019 Afficher/Masquer la photo


Les Centrales Villageoises ne se présentent (presque) plus. Ces projets de production d’énergies renouvelables portés majoritairement par des citoyen·ne·s se développent à travers toute la France. Lancé de façon expérimentale au départ, le modèle est aujourd’hui éprouvé et repris par des citoyen·ne·s toujours plus nombreux·breuses à vouloir s’investir concrètement dans la nécessaire Transition énergétique de leur lieu de vie. De 8 expérimentations en 2010, nous allons bientôt atteindre les 40 démarches !

Dans les Baronnies provençales, les Centrales Villageoises Rosanaises ont étudié les premières possibilités jusqu’à l’équipement par les 107 sociétaires de 8 petites toitures photovoltaïques (355 m², puissance : 57 kWc). Le projet a ensuite servi d’exemple aux Centrales Villageoises Sud Baronnies qui ont équipé 6 toitures (550 m², puissance : 86,58 kWc). Et comme pour confirmer l’adage « jamais deux sans trois », les Centrales Villageoises de La Lance sont en train de faire équiper 18 nouvelles toitures (de 9 à 36 kWc).

Le projet, lancé il y a deux ans par une poignée de motivés, permet de rassembler aujourd’hui 173 sociétaires, des citoyen·ne·s habitant principalement sur la communauté de communes Dieulefit-Bourdeaux, 7 entreprises locales et 6 collectivités territoriales. Ce sont ces personnes et structures qui ont décidé ensemble de leur projet, de leur mode de prise de décision, de sa forme, des entreprises et du matériel mis en œuvre, qui l’on financé et qui vont le gérer. Pour plus de facilité, la SAS est gérée par un conseil de gestion, mais les décisions sont prises en assemblée générale sur le principe 1 homme ou 1 femme = 1 voix.

À ce jour, 10 toitures sur les 18 sont en production. Les dernières sont en cours d’installation ou le seront prochainement, le raccordement et la mise en production de l’ensemble étant prévu pour fin septembre 2019. La production d’électricité d’origine solaire représentera ainsi l’équivalent de la consommation de 100 foyers (hors chauffage) ! L’investissement total du projet est de 420 000 €, mais a commencé grâce à la mobilisation locale et citoyenne qui a permis de rassembler un capital de 85 800 € ! Le complément provient d’une subvention de la Région Auvergne Rhône-Alpes et d’un prêt contracté sur 15 ans.

L’électricité, aujourd’hui revendue, permettra des recettes annuelles estimées à 40 000 € ce qui permettra à la boucle… de ne pas se boucler, car l’objectif n’est pas de se contenter d’un seul projet, mais bien de continuer à en développer de nouveaux ! Ces réalisations ne sont donc pas des « fins », mais bien des « commencements ». Il est toujours possible de rejoindre chacune de ces initiatives, de les faire grossir et de les multiplier. Il y a de la place et surtout, des besoins. Car aujourd’hui, sur le Parc naturel régional des Baronnies provençales, on consomme annuellement 892 GWh d’énergie (soit une moyenne de 26MWh/hab) et on ne produit que 120 GWh d’énergie d’origine renouvelable, dont seulement 8 % de photovoltaïque !

À noter qu’un quatrième projet de Centrales Villageoises arrive dans la vallée de l’Eygues. La première réunion publique d’information a eu lieu le 2 juillet dernier à Sahune. De nouvelles réunions seront organisées à la rentrée de septembre. Nous vous communiquerons les dates sur le site du Parc.

Partager l'information...