L’alimentation locale et durable a le vent en poupe !

30 JUIN 2019 Afficher/Masquer la photo


Et pour répondre aux attentes sociétales, la loi Agriculture et Alimentation (dite loi EGAlim), adoptée fin 2018, donne un nouveau cadre pour la restauration collective publique (cantines des écoles, collèges, lycées, EHPAD, hôpitaux…) : d’ici 2022, la composition des repas devra inclure 50% de produits locaux ou bénéficiant de signes de qualité, dont a minima 20% de produits issus de l’agriculture biologique.

Pour porter à la connaissance des collectivités les évolutions réglementaires récentes, le Parc organisait, le 19 juin, une réunion à destination des élus et des cantiniers sur la restauration collective publique. Elle a mobilisé quinze personnes.

L’objectif de cette matinée d’échanges était également de rendre compte de l’enquête réalisée par le Parc des Baronnies provençales et la Chambre d’agriculture de la Drôme sur le fonctionnement des cantines scolaires du territoire. Lors de cette réunion, ont également été invités les structures publiques et associations engagées pour améliorer la qualité alimentaire dans les restaurants collectifs publics : mise en relation producteurs et consommateurs, réduction du gaspillage alimentaire, soutien aux établissements accueillant des personnes fragiles. Des démarches complémentaires sur lesquelles le Parc souhaite s’appuyer pour accompagner les cantines vers le respect des objectifs réglementaires.

Partager l'information...