Les sommets du Parc vus du ciel : prenez de la hauteur !

11 JUIN 2019 Afficher/Masquer la photo


L’été s'installe bien. Les pluies sont un lointain souvenir, le soleil illumine, les arbres explosent de milles variantes de vert, les fleurs ajoutent de belles touches colorées. Quel plaisir d’être dehors ! Alors on enfile les chaussures de randonnée et on part se trouver un beau point de vue sur les hauteurs. Et si vous preniez encore plus de hauteur ?

Le parapente fait partie des activités dites de « vol libre » et se pratique toute l’année dans le Parc naturel régional des Baronnies provençales. Plus tout à fait les conditions aérologiques des Alpes du Nord, mais déjà un peu celles du climat méditerranéen. Plusieurs sites permettent de décoller en douceur : la Montagne de Chabre, celle de Garde Grosse (au-dessus de Nyons), celle de Miélandre, de Buc ou encore du Soubeyrand. Pas de moteur, un siège confortable, un moniteur diplômé et une belle voile colorée au-dessus de la tête, il n’y a plus qu’à ouvrir les yeux et à profiter, car là-haut, pas de vertige !

L’aéronef permet de monter, de survoler les sommets, les vallées et avec un peu de chance, de toucher les nuages ! C’est un autre point de vue pour redécouvrir des sentiers, des sommets ou des villages connus. Tiens, des chevreuils ! L’altitude permet d’avoir une autre vision de ce que sont une forêt, un champ de lavande ou de vignes. Les alignements prennent une autre dimension, les routes serpentent gracieusement le long des pentes, les rivières scintillent sous les rayons du soleil et si la visibilité est belle, vous pourrez peut-être apercevoir les montagnes encore enneigées du Vercors, du Dévoluy ou du Ventoux.

Et si la balade paisible et contemplative manque de sensations fortes, demandez à votre moniteur, car le parapente peut aussi se pratiquer de manière un peu plus sportive !

Tout comme avec les grimpeurs, le Parc des Baronnies provençales a engagé le dialogue avec les parapentistes et mène des actions de concertation pour que tout le monde puisse cohabiter sereinement : les pratiquants de sports de plein air et la faune locale notamment.

Alors si l’envie vous a pris de faire un petit vol de découverte, ou d’apprendre vous-même à piloter, n’hésitez pas à vous rapprocher des Offices de Tourisme relais du Parc qui vous communiqueront les contacts des prestataires agréés.

Partager l'information...