Une autre agriculture est possible avec les Parcs naturels régionaux

12 MAR. 2019 Afficher/Masquer la photo


Actualité Fédération Pnr

Les Parcs naturels régionaux étaient présents au Salon de l’Agriculture. Le but ? Mettre en lumière le modèle agricole qu’ils expérimentent et soutiennent. En partenariat avec le Collectif des races de montagnes (CORAM), l’accent a été mis sur les races locales et les actions des Parcs dans la préservation et la valorisation de ce patrimoine agricole local.

Le Salon international de l’agriculture montre toute la richesse des métiers et des savoir-faire agricoles français. Mais c’est aussi le lieu où se concentre les questionnements sur les enjeux et les défis de l’agriculture de demain. Quand le modèle industriel et intensif montre ses limites, quand les consommateurs se questionnent sur leurs habitudes alimentaires et deviennent de plus en plus exigents sur la qualité et la provenance des produits, la Fédération des Parcs souhaite faire connaitre le modèle que les 53 Parcs expérimentent avec leurs agriculteurs.

Un modèle résolument tourné vers l’avenir, l’écologie, la santé et le bien-être selon une démarche soucieuse des équilibres humains et environnementaux. En effet, par leur approche transversale liant préservation des paysages et développement des territoires ruraux, les Parcs sont engagés depuis longtemps dans des programmes novateurs qui allient biodiversité et économie, efficacité agricole et respect de l’environnement, aménagement du territoire et lien social… Ils appuient au quotidien des projets qui, à leur échelle, rassemblent agriculteurs, chercheurs, élus, associations, entreprises et institutions autour d’une même ambition.

Pour Michaël Weber, président de la Fédération des Parcs, « La Fédération des Parcs et son réseau s’attachent de longue date à la création d’un modèle agricole respecteux des hommes et de la nature. La Fédération fut, par exemple, à l’initiative du concours général agricole « des prairies fleuries » qui récompense les meilleures parcelles en gestion agri-écologique. Les récents travaux autour de la chaire InterActions avec nos partenaires Résolis, AgroParistech et la fondation AgroParistech sur l’accompagnement des transitions agricoles dans les territoires, ou encore le travail de terrain des Parcs dans la préservation et la valorisation des races locales témoignent que ces thématiques demeurent des sujets prioritaires. »

Partager l'information...