Le Vautour moine un éternel romantique !

13 FEV. 2019 Afficher/Masquer la photo


Si l’on ne devait en choisir qu’une, la date de la Saint-Valentin serait sans nul doute la plus adéquate pour symboliser l’amour. Preuves d’attachement, mots doux, cadeaux comme autant de signes d’engagement dans le couple. Et à ce jeu-là, le Vautour moine n’est pas en reste ! Monsieur et Madame se rencontrent vers 2-3 ans, autour d’un bon repas (une belle carcasse de brebis en l’occurrence). Les deux rapaces se découvriront vite des points communs : un perchoir de prédilection, un emploi du temps identique… Bref, ils ne pourront plus se passer l’un de l’autre.

Quand vient l’hiver, la saison des amours commence. Plusieurs aires de nidification sont nettoyées et aménagées tous les ans, mais une seule servira à la ponte. Une attention toute particulière est accordée à cette tâche. Les deux amoureux vont passer des jours à transporter des branches, des lichens, de la mousse pour parachever la nurserie. Le nid, situé au sommet d’un vieil arbre, peut mesurer 2 m de diamètre et peser plusieurs centaines de kilos !

Vient ensuite le moment tant attendu de la reproduction. Loin d’être considéré comme un devoir conjugal (ou un mauvais moment à passer) les Vautours moine se livrent à un véritable rituel de séduction. Pour se prouver leur attachement mutuel, le couple se lancera dans une parade amoureuse. Les deux oiseaux voleront très près l’un de l’autre, puis se survoleront pendant de longues secondes. L’apothéose de cette parade sera atteinte quand le Vautour du dessus tendra ses pattes en signe de passion. De retour dans le nid, ils se gratteront tendrement et mutuellement le cou à l’aide de leurs becs. Les rapaces ayant alors renoué les liens amoureux, l’accouplement peut avoir lieu.

Les premières tentatives de reproduction sont souvent ratées. Mais les Vautours persévèrent et les efforts sont la plupart du temps récompensés par un premier poussin à l’âge de 5 ans. Le mâle et la femelle se relaient pendant près de deux mois pour couver l’œuf. C’est d’ailleurs à cette seule période que l’on peut observer papa Vautour sans maman Vautour. Par la suite, les joies de la parentalité sont partagées : le couple se relaie pour nourrir très précautionneusement et élever l’unique poussin qui restera au nid pendant près de 4 mois (le temps qu’il lui faut atteindre la taille de ses parents).

Loyaux, les couples de Vautours moine se forment et s’aiment pour toute la vie. Et ce n’est pas parce qu’ils sont ensemble depuis de nombreuses années que le couple se laisse aller, bien au contraire ! Ces rapaces ne se quittent jamais, formant un tandem fusionnel. Et si un mâle a le malheur de prétendre séduire une femelle déjà conquise, il lui en coutera une remise en place des plus vindicative. Comprenez que Monsieur et Madame opposeront un refus catégorique et argumenté de quelques coups de becs bien sentis voire de poursuites violentes.

Et comme tous les goûts sont dans la nature, on a constaté un couple de même sexe dans les Baronnies provençales (deux femelles), avec les mêmes comportements amoureux que leurs congénères (parades, signes d’affection, construction du nid et relai pour couver…) !

Un grand merci à Christian Tessier de l'association Vautour en Baronnies pour sa contribution

Partager l'information...