La restauration collective scolaire à la loupe

10 DEC. 2018 Afficher/Masquer la photo


Quelle part de produits locaux dans les assiettes des cantines ? Quelle part de produits issus de l’agriculture biologique ? Comment sont composés les menus ? Les proportions sont-elles adaptées à chaque enfant pour éviter le gaspillage ? Les enfants sont-ils sensibilisés à la provenance de leur alimentation ? Voilà quelques exemples de questions auxquelles la grande enquête lancée en partenariat avec les Chambres d’Agriculture de la Drôme et des Hautes-Alpes va répondre.

Aujourd’hui, consommer davantage de produits locaux, issus d’une agriculture respectueuse de l’environnement et d’un contact plus direct et fréquent avec les agriculteurs est entré dans les mœurs. Quand est-il dans les restaurants scolaires ? La Loi sur l’Agriculture et l’Alimentation, adoptée en octobre 2019, prévoit que d’ici 2022, la composition des repas scolaires devra inclure 50% de produits bénéficiant de signes de qualité, de mentions valorisantes ou acquis en tenant compte du coût du cycle de vie du produit, dont a minima 20% de produits issus de l’agriculture biologique.

Le Parc et les Chambres d’Agriculture souhaitent accompagner les collectivités dès aujourd’hui pour atteindre ces objectifs. Première pierre à l’édifice, cette grande enquête. A destination des cantines des écoles, maternelles et crèches, elle permettra de recenser les pratiques des collectivités en termes d’approvisionnement, de lutte contre le gaspillage alimentaire et de sensibilisation des enfants.

Elle permettra aussi de voir comment le Parc et le Chambres d’Agriculture peuvent accompagner les élus, les gestionnaires et les cuisiniers pour développer une alimentation locale et de qualité dans les assiettes des petits baronniards.

Ce projet permet également de développer les filières agricoles locales et de mettre en lien producteurs et consommateurs.

Partager l'information...