La biodiversité s’installe dans les champs

13 NOV. 2018 Afficher/Masquer la photo


Pour aider les agriculteurs à développer des alternatives aux produits chimiques, le Parc naturel régional a organisé jeudi 8 novembre une formation pour expliquer l’efficacité des auxiliaires de culture, et en particulier des oiseaux et des chauves-souris.

Les oiseaux et chauves-souris sont des insectivores. Ils régulent naturellement les populations de ravageurs. Favoriser l’équilibre bioagresseurs/auxiliaires permet donc de maintenir les populations de bioagresseurs en dessous du seuil de nuisibilité et, par conséquent, de limiter l’utilisation d’insecticides.

Lors de la formation, animée par la LPO et Agribiodrome, après la présentation théorique, les agriculteurs ont construit 500 nichoirs à mésanges et chauve-souris qui seront posés chez eux prochainement.

Car, au-delà de la formation, le Parc va accompagner les agriculteurs volontaires à poser les nichoirs dans leurs parcelles et suivre leur efficacité. Pour avoir un impact significatif dans les champs, une haute densité de nichoirs (environ 25 par ha) va être posée : 500 nichoirs répartis chez 5 arboriculteurs des Baronnies provençales.

Le Parc s'investit ainsi au côté des agriculteurs dans la transition agricole.

Partager l'information...